• Béatrice Monnier

VOUS STRESSEZ DEJA  POUR LES ORAUX DU CAP ? QUELQUES CONSEILS POUR REUSSIR


Depuis 16 ans que je forme les candidats au CAP Pe, je m’aperçois que le Stress est une véritable source de panique et beaucoup de candidats échouent aux oraux uniquement à cause du stress.

Le stress augmente avec l’approche du jour « J » et certains candidats sont même amenés à tout arrêter le jour même pour éviter de se présenter aux oraux …

Je tiens donc aujourd’hui à vous donner déjà quelques petites pistes pour vous montrer que tout est possible, même pour les plus stressés

Qu’est ce que le stress ?

Certains y sont plus sensibles que d’autres. En règle général il se traduit par une véritable crise de panique, les mains moites, la respiration devient difficile, le cœur qui bat à 1000km/h. Certains ont même mal au ventre et votre voix tremble lorsque vous parlez.

Le stress n’est pas lié à l’âge du candidat mais à sa sensibilité et à son envie de réussir. Plus on veut avoir l’examen et plus on a peur d’échouer du coup la pression monte comme une cocotte minute !!

Voici donc quelques conseils

L’oral sa se prépare

Je ne reviendrai pas sur l’organisation que vous devez avoir, j’en ai déjà parlé dans des anciens posts. Je rappellerai juste que vous devez faire un planning de révision/travail et des fiches qui synthétisent l’essentiel de ce que vous devez savoir.

Ce qui provoque le stresse en général, c'est l'inconnu et la peur de se tromper. Alors, faites des fiches. N’attendez pas le dernier moment pour travailler régulièrement c'est-à-dire au moins 5 heures par semaines.

Entraînez-vous devant la glace, en vous filmant. Cela vous aidera à accepter votre image même dans l'erreur. C’est très important. Vous devez apprendre à vous accepter. 90% des gens qui stressent n’ont pas confiances en eux.

Apprenez à respirer : C'est quand votre plexus se bloque que votre voix se met à trembloter et que votre cerveau, moins bien irrigué, paraît subitement avoir effacé tout ce que vous saviez. Une bonne respiration abdominale est fondamentale pour n'importe quelle prise de parole en public. Inspirer par le nez, en gonflant votre ventre et non pas votre torse, et expirez dix secondes au minimum avec la bouche. Pour cela, entraînez-vous le soir, avant une épreuve ou dans la vie de tous les jours, et forcez-vous à vraiment prendre le temps de respirer lorsque vous vous exprimez.

Ayez confiance en vous ! Adoptez un look qui vous rassure et qui vous ressemble ….(ne mettez pas de tailleur si vous n’avez pas l’habitude d’en porter…ni des habits trop serrés qui coupent la respiration).

Concentrez cous sur vous et n écoutez pas les autres

je vois beaucoup de negativité sur les groupes Facebook...j'en suis d'ailleurs partie pour le peu de reconnaissance qu'il y a sur ce type de groupe...

Pour ceux et celle qui ne connaissent pas je vais ici vous raconter l’histoire d’une grenouille qui voulait grimper une tour. C’est une histoire (parabole) d’un auteur inconnu mais très caractéristique de ce que l’on peut voir quand on passe des examens….

« Une bande de grenouilles décida d’organiser une course. L’enjeu était d’être la première à arriver tout en haut d’une très grande tour.

Dès que la nouvelle de la course se répandit dans le village, des tas de grenouilles curieuses se rassemblèrent pour voir et soutenir les concurrentes.

Pleines de courage et de motivation, les candidates se placèrent sur la ligne de départ et commencèrent à grimper.

Mais très vite, les villageoises se mirent à faire des commentaires désobligeants : “Elles n’y arriveront jamais !”, “Elles sont bien trop lentes !”

Au bout de quelques minutes, certaines grimpeuses se sentirent démotivées et quittèrent la course. D’autres succombèrent à la fatigue et préférèrent s’asseoir pour regarder celles qui continuaient.

Les commentaires des villageoises reprirent de plus belle : “Pour qui se prennent-elles, si c’était possible, nous l’aurions déjà fait !” dirent certaines. “On n’a jamais vu pareille sottise, les grenouilles ne sont pas faites pour grimper !” Dirent d’autres.

Les petites concurrentes malgré leur courage, commencèrent à mesurer les difficultés de leur projet. Elles quittèrent la course l’une après l’autre.

Toutes. Sauf une.

Elle grimpait lentement, sans relâche, tandis qu’autour d’elle les commentaires se faisaient de plus en plus insistants : « Descends, tu n’y arriveras jamais ! ». « Ce que tu es ridicule ! ».

Pourtant, inlassablement, la petite grenouille continua à avancer.

Après un énorme effort, elle finit par gagner le sommet. Toutes se précipitèrent autour d’elle pour savoir comment elle avait fait pour réaliser ce que personne au monde n’avait encore jamais fait. L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander sa recette.

C’est alors qu’elle découvrit que la petite championne était sourde… »

Moralité ? Fuyez les anxieux, les gens qui cherchent à vous démotiver, les personnes qui ne volent que le mal partout, ceux qui croient tout savoir mais qui vous mettent sur le mauvais chemin (volontairement ? involontairement ? à savoir...)

C'est connu, le stress est contagieux. N'écoutez pas les autres….encore moins ceux qui ressortent d'une épreuve et qui vous disent que tout c’est mal passé…

Leur ressenti souvent injustifié risque de vous déstabiliser.

Adoptez une bonne posture pour le jour de l’oral

Là aussi ça se prépare, et pas le dernier jour ! Ayez le dos bien droit sur votre chaise ou bien équilibré sur vos deux jambes si vous êtes debout. Ayez la tête droite, le regard direct et franc. Ne regardez surtout pas vos pieds.

Votre position en dit long sur vous ! Montrez au jury que vous êtes sûr de vous !

Pensez aussi à sourire, même si à l'intérieur vous bouillonnez. Une fois maîtrisé, votre stress se transformera en énergie communicative. Énergie qui vous permettra de vous surpasser.

Enfin sachez que plus vous vous confronterez à cet exercice, plus vous serez à l'aise. Pensez à vous entrainer.

Il n'y a pas de mystère, cela se travaille !


276 vues